Accompagnateur en montagne : tout un métier!

La formation

logo-UIMLA1

Au commencement, un brevet d’état (datant de 1978), devenu aujourd’hui diplôme d’état, formation obligatoire pour encadrer l’activité de randonnée pédestre.

Le cursus débute par un examen probatoire composé de quatre épreuves (une marche chronométrée, une évolution en terrain varié, une course d’orientation et d’un QCM). Puis l’obtention d’un tronc commun (physiologie, anatomie, pédagogie et droit du sport).

Muni de la réussite à l’examen probatoire et du tronc commun, la formation commence et se déroule comme suit : 5 Unités de formation, reprenant des thèmes variés tels que la sécurité, la conduite de groupe, la faune, la flore, le milieu hivernal et bien d’autres sujets. Un stage en situation suivi de la rédaction d’un mémoire, le tout en deux ans à peu près. La formation se clôture par un examen final, qui, une fois validé, donne droit à ce diplôme d’état.

Détail de la formation

le métier d'accompagnateur en montagne

Les prérogatives de l’accompagnateur en montagne 

Le champ géographique des Accompagnateurs en Montagne est l’ensemble du territoire national et à l’étranger.
Les Accompagnateurs en Montagne encadrent et animent contre rémunération toutes les activités de randonnée pédestre en montagne, sur chemins et hors chemins, sans limitation d’altitude mais en dehors des zones glaciaires et des terrains qui nécessitent, pour la progression, l’utilisation des techniques et outils de l’alpinisme (crampons, cordes, baudriers). Ce domaine de prérogatives est celui du Guide.
La progression pédestre sur névés résiduels au printemps, été et automne est autorisée dès lors que les techniques et outils de l’alpinisme ne sont pas à employer pour progresser en sécurité.
En hiver et au printemps, sur neige, les Accompagnateurs en Montagne utilisent, pour la progression, l’outil raquette à neige en espace montagnard sur des terrains ne présentant pas d’accident de relief important.

Enfin, les Accompagnateurs en Montagne sont habilités à encadrer tous les types de publics : individuels et familles mais aussi le public scolaire (dès lors qu’ils ont obtenu un agrément académique) et les mineurs accueillis en collectivité (« colonies de vacances »), ceci en respectant la réglementation spécifique relative aux mineurs.

TREK CRETE 2008 092

Description du métier 

Il présente aux randonneurs les richesses du milieu naturel traversé : mammifères, oiseaux, insectes, arbres et fleurs, plantes (médicinales ou aromatiques), minéraux et roches, aspects du paysage et du terrain. Il aborde également les aspects culturels et humains des massifs parcourus : patrimoine bâti, gastronomie, habitat, modes de vie et traditions, histoire et légendes. Il favorise les rencontres avec les populations locales (agriculteurs, éleveurs, bergers, artisans…).

En pleine saison, l’accompagnateur est dehors tous les jours par tous les temps. Il doit jouir d’une excellente condition physique et faire preuve de résistance. Grand connaisseur de la montagne, il est garant de la sécurité de ses clients. À lui de s’informer des conditions climatiques auprès des professionnels de la météo avant d’entreprendre une sortie. Sens des responsabilités, sang-froid et réactivité face aux imprévus font partie de ses qualités.

tillman 07 09 052fleurs montagne 056