Conte de faits

2013-02-02 11.35.50Réveil difficile en pleine nuit, il pleut des cordes. Il doit neiger la haut, mais le vent souffle fort. L’alarme sonne 7h, début d’une journée où l’on resterait bien au chaud.

2013-02-02 11.25.30Je monte à Méaudre, encadrer un weekend raquettes. Après distribution du matériel, nous partons pour cette journée. Nous sommes six au total. Petit groupe fort sympathique. La neige est merveilleuse, pas d’autre mot plus approprié pour décrire ce que nous avons sous les pieds. L’expression de cuisine battre les œufs en neige est vérifiée. Nous marcherons toute cette journée dans une île flottante entre ciel et neige, vague de brouillard et quelques bourrasques de vent.

2013-02-02 11.28.04Le décor est simple : arbres torturés recouverts par le gel en bâtonnets, sculptés par les vents de la nuit. Nous sommes les premiers à faire la trace ce jour. les chamois sont cachés dans leurs cabanes improvisées au pied d’épicéas réconfortants. Le décor est ouaté, les pas étouffés, paysage en gamme de gris. Nous ferons quelques clichés, en noir et blanc. Tout est calme, reposé et pourtant pas de clochettes qui tintinnabulent au loin : juste le silence, maître des lieux.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.