C’est mon île, disait aimé!

DSC00760Pour clôturer la saison en beauté, une dernière semaine d’encadrement majestueuse : la traversée des Hauts plateaux du Vercors, moments magiques et inoubliables. Nous profiterons du premier jour pour gagner le pied du « Gros Raymond », surnom affectueux donné au Grand Veymont (point culminant du Vercors) par Daniel Pennac.

DSC00750

La journée dévoilera, au fur et à mesure de notre progression, un spectacle majeur entre camaïeux de gris et rayons de soleil bibliques. Quelques petites pauses bien choisies pour profiter de ce spectacle sauvage, une nature à l’état pure qui se mérite!

En fin de journée, après avoir profité de la source de Gerland qui coule enfin, nous regagnerons le refuge de Pré Grandu, où nous passerons la soirée. Ambiance montagnarde éclairés à la bougie. Nous profiterons de ce moment pour déguster un aligot improvisé,  en terminant en douceur sur fond de fondant au chocolat.DSC00775« Posé sur le reste du monde, le Vercors est une île… Une île qui, certains matins, s’arrache à un océan de nuages »! Ces quelques mots décrivant à merveille l’ambiance qui accompagnera notre deuxième journée de raid sur les Hauts plateaux. Accueillis par le brouillard à la sortie même du refuge, nous démarrerons emmitouflés!DSC00800 DSC00823 Tout est blanc, reposé…seuls dans cet espace, silence et pas de velours…rien ne laisse présumer que l’on avance vraiment…mais si! Le rythme est soutenu en raison  du froid, du vent et du blanc. « Le brouillard est un danger. Mais relatif : au moins, on voit qu’on n’y voit rien! » poème du jour : « le brouillard est la coquetterie du soleil! ».

Enfin à bout de cette journée, nous regagnerons notre auberge pour la nuit, moment de tester les bienfaits du bain norvégien, de se rouler dans la neige….DSC00839                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Départ sous le soleil ce troisième jour, après un bon petit déjeuner, tartinades de confiotes sur un pain à la mie savoureuse…rien de tel pour se donner du cœur à l’ouvrage! Nous rejoindrons Carette, toujours aussi chouette cabane, avant d’élir domicile dans un refuge de choix et secret, dont je tairais le nom… qui nous abritera le temps du déjeuner…le décor est celui de l’hiver, le vent souffle…les arbres sont couverts de givre…Suite à cette pause au beau milieu de nulle part, nous descendrons dans la poudreuse vers Corrençon pour retrouver la civilisation et fêter ces derniers moments de traversée au rythme d’un « tchin tchin »bien mérité, bon thé! bonne bière! Merci Sophie, Marie, Marion, Sylvain, Arnaud, Fabien et Laurent… »Spéciale dédicace à Arnaud pour ses belles photos. »

DSC00862 DSC00876 DSC00881

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.